Comprendre l'ordinateur

C'est quoi freeware, shareware, GNU, GPL ?

C'est quoi une licence ?

Une licence d'utilisation est un contrat: des conditions que vous vous engagez à respecter lors de l'utilisation d'un logiciel.

 

Licence commerciale

Ce sont typiquement les logiciels que vous achetez dans le commerce.
Le terme "acheter" est très abusif: vous n'achetez jamais le logiciel, vous achetez seulement le droit de l'utiliser.

Pour beaucoup de logiciels récents, c'est même pire: vous ne faites que "louer" l'utilisation du logiciel. C'est typiquement le cas des antivirus (comme Norton Antivirus).

Dans certains cas, l'éditeur se réserve le droit - à n'importe quel moment - de vous interdire unilatéralement d'utiliser ou de réinstaller le logiciel. C'est la direction que prend Microsoft avec Windows XP (d'ailleurs je vous encourage à lire ceci: http://www.hevanet.com/peace/microsoft-fr.htm).

Certaines licences sont carrément abusives. Par exemple McAfee/Network Associates vous interdisent d'utiliser un de leurs logiciels si vous publiez un test de ce logiciel sans qu'ils aient passé le texte en revue. Lamentable, non ?

 

Shareware

En anglais, "share" = partager. C'est un programme à l'essai: L'auteur vous laisse l'utiliser un moment, et il vous demande de l'acheter si vous en êtes satisfait(e). Il vous encourage à le partager ("share") avec vos amis. La majorité des sharewares sont limités pour vous inciter à acheter la version complète:

Une fois payé, vous recevrez soit un code à entrer dans le logiciel pour le dévérouiller, soit l'adresse où aller télécharger la version complète. Certains auteurs envoient parfois aussi un CD, un manuel. Avec certains sharewares, vous aurez la possibilité d'avoir gratuitement toutes les versions suivantes du logiciel (mais cela reste rare).

 

Freeware

En anglais, "free" = gratuit. C'est un logiciel que son auteur distribue gratuitement. Il ne demande rien en échange de l'utilisation de son logiciel.

Attention:

Les conditions de distribution des freewares et shareware peuvent varier: certains interdisent la distribution sans leur accord, d'autres interdisent les distributions payantes (magazines, etc.) et d'autres laissent cela libre.

 

Domaine publique

Là, l'auteur abandonne complètement ses droits sur sa création. Vous pouvez modifier le programme, le réutiliser à vos propres fins, y compris dans un cadre commercial.

 

Cardware

Une forme dérivée de freeware: si le logiciel vous plaît, l'auteur ne demande qu'une carte postale.

 

Charityware

Une forme dérivée de freeware: si le logiciel vous plaît, l'auteur vous demande de faire une donation à une oeuvre de charité.

 

Smileware

Une forme dérivée de freeware: si le logiciel vous plaît, l'auteur vous demande de sourire.

(Bon d'accord j'arrête, vous avez compris le principe, sinon on va y passer la nuit.)

 

Adware, spyware

Certains logiciels (sharewares ou freewares) sont sponsorisés par des bandeaux publicitaires. Les auteurs vous autorisent à utiliser ces logiciels gratuitement en échange de l'affichage de publicités. Ces logiciels utilisent généralement votre connexion internet pour aller chercher de nouveaux bandeaux publicitaires. C'est parfois pénible, mais dans certains cas c'est supportable. On les appels adware ("ad" = publicité).

Les spywares sont plus vicieux: un logiciel (aparemment anodin) va noyauter votre ordinateur pour savoir ce que vous faites, quels sites vous visitez, quels fichiers vous téléchargez, quels sont les logiciels installés sur votre ordinateur, quel DVD vous ête en train de regarder, etc.
De nos jours on trouve des spywares partout: dans des sharewares, dans des freewares, et même dans de grands logiciels commerciaux (Microsoft, RealNetworks, etc.). Par exemple, le jeu Call of Duty, une fois installé, permet à la société qui édite le jeu de piquer n'importe quel fichier sur votre disque dur, ou de faire des captures d'écran de votre ordinateur et de les diffuser publiquement.

Pour vous aider à les débusquer, vous pouvez vous aider du logiciel SpyBot Search & Destroy.

Notez que si vous continuez à utiliser des logiciels incluant adwares/spywares en ayant désactivés ces adwares/spywares, cela constitue une violation de la licence de ces logiciels.

 

GNU, GPL, opensource, libre

(Je vais essayer de faire court, car il y a beaucoup à dire. Vous trouverez plus de liens en bas de page.)

"opensource" = "source ouvert". Quand un logiciel est opensource, on peut accéder au code source du programme et voir son fonctionnement interne.
Le terme "libre" signifique que vous êtes libre d'utiliser, modifier et redistribuer le logiciel (sous certaines conditions).

Le terme "libre" est attaché à la Free Software Foundation, alors qu'"opensource" est plus lié à l'Open Source Initiative (OSI) (un autre organisme).
Les deux concepts sont proches, même si les deux fondations ont des désaccords idéologiques.

GNU est un projet dont le but initial était de développer un système d'exploitation libre et non commercial (pour contrer les Unix commerciaux). Par la suite cela s'est étendu aux logiciels. Richard Stallman est l'un des fondateurs du projet GNU et il est considéré comme le père de l'opensource.

GNU signifie "GNU is Not Unix." (c'est une définition récursive: elle se référence elle-même).

GNU est à l'origine de la licence GPL (General Public Licence). Quand un logiciel est sous licence GPL, cela assure:

Ainsi, les logiciels opensource évoluent par des centaines de contributions personnelles. On pourrait croire que le travail individuel de milliers de programmeurs répartis dans le monde est anarchique et innefficace, mais ce n'est pas le cas !
Les logiciels opensource évoluent vite et les bugs sont corrigés très rapidement, bien plus vite qu'avec les logiciels commerciaux. De plus les évolutions ne sont pas les choix arbitraires d'une entreprise, maix ceux des utilisateurs eux-mêmes.

Cela aboutit à des logiciels d'excellente qualité comme Linux, Apache (le serveur web le plus répandu sur internet), Mozilla, OpenOffice ou The Gimp.

Tous les logiciels opensource ne sont pas forcément gratuits.
Tous les logiciels opensource ne sont pas forcément GPL.
Tous les logiciels GPL ne sont pas forcément GNU.

Il existe des sites spécialisés dans le développement collaboratif de logiciels opensource, comme http://sourceforge.net et http://freshmeat.net. Vous y trouverez des centaines de projet auxquels vous pouvez participer. Certains possèdent des logiciels aboutis téléchargeables.


Les contraintes de la GPL.

La licence GPL a tout de même des contraintes importantes: même si vous avez le droit d'utiliser des logiciels GPL dans un cadre commercial, tout logiciel dérivé d'un logiciel GPL doit être placé en licence GPL. Ce modèle semble trop contraignant pour beaucoup d'entreprise.

Il existe des licences dérivées ou inspirées de la GPL, telle que la LGPL (Lesser GPL), une version allégée de la GPL.

Notez qu'il existe de nombreux autres types de licences opensource: BSD, Apache, MIT, Mozilla... Vous trouverez la liste des licences opensource sur le site de l'OpenSource Initiative: http://www.opensource.org/licenses/

 

L'OpenMeans

L'opensource est tout à l'avantage des utilisateurs, mais il peine à progresser en entreprise. Les éditeurs de logiciels ne veulent pas divulguer le code source de leurs programmes. L'OpenMeans peut être une alternative intéressante:

C'est un avantage pour les deux parties:

Vous trouverez plus d'information sur http://www.openmeans.org.

 

En dehors de l'informatique

En dehors de l'informatique pure, il existe d'autres types de licences s'appliquant aux textes, images, musique et autres œuvres de l'esprit.

Mais un nombre croissant d'artistes souhaitent faciliter la réutilisation de leur travail, dans l'esprit du libre et de l'opensource.



Petit lexique

 

Pour en savoir plus:

http://www.adullact.org/documents/comparatif_licences.html
http://www.gnu.org/home.fr.html
http://www.gnu.org/licenses/license-list.html
http://www.openmeans.org
http://fr.creativecommons.org/
http://www.commentcamarche.net/faq/sujet-4474-CreativeCommons
http://www.odfi.org
http://www.opensource.org
http://artlibre.org/licence/lal/


Toutes ces pages et leur contenu (textes, images, sons, animations et toute autre forme de média) sont de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle protégées jusqu'à 70 ans après le décès de leur auteur, Sébastien SAUVAGE (alias MWPC2). Toute reproduction est interdite sans le visa de l'auteur. Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites. Les images utilisées dans ces pages sont marquées électroniquement.
Merci de prévenir le Webmaster ([L'adresse email est une image]) de tout lien effectué vers ces pages.
h t t p : / / s e b s a u v a g e . n e t