Outils pour utilisateurs

Outils du site


linux-vrac

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
linux-vrac [2019/04/11 11:43]
sebsauvage
linux-vrac [2019/05/28 13:17] (Version actuelle)
sebsauvage
Ligne 57: Ligne 57:
  
   * **Besoin de compresser un répertoire le plus rapidement possible ?**   * **Besoin de compresser un répertoire le plus rapidement possible ?**
-    * Au lieu d'​utiliser tar avec gzip/pigz, prenez lzo. Il est //​extrêmement//​ rapide.+    * Au lieu d'​utiliser tar avec gzip, prenez lzo. Il est //​extrêmement//​ rapide. ​À titre d'​exemple,​ avec 1,1 Go de données sur un core-i7: tar/gzip prend 40 secondes, tar/lzo prend 3,7 secondes. (Pour une taille finale: tar/gz:754 Mo, tar/lzo:849 Mo) 
 +    * ''​sudo apt install lzop''​
     * Compresser:<​code>​tar --lzop -cvf archive.tar.lzo dossier/</​code>​     * Compresser:<​code>​tar --lzop -cvf archive.tar.lzo dossier/</​code>​
     * Décompresser:<​code>​tar xvf archive.tar.lzo</​code>​     * Décompresser:<​code>​tar xvf archive.tar.lzo</​code>​
-    * lzo compresse un peu moins bien que gzip, mais il est 5 fois plus rapide (à tel point que le goulot d'​étranglement n'est plus votre processeur, mais l'I/O disque).+    * lzo compresse un peu moins bien que gzip, mais il est **5 fois plus rapide** (à tel point que le goulot d'​étranglement n'est plus votre processeur, mais l'I/O disque).
     * (lz4 est en théorie un peu plus rapide que lzo, mais pas forcément disponibles partout.)     * (lz4 est en théorie un peu plus rapide que lzo, mais pas forcément disponibles partout.)
  
Ligne 137: Ligne 138:
   * **Astuce rapide**:   * **Astuce rapide**:
     * Si vous n'​utilisez que des comptes locaux (et pas de comptes réseau), vous pouvez demander à systemd de ne pas attendre que le réseau soit disponible pour afficher la fenêtre de connnexion. Ça permet de gagner quelques secondes sur le démarrage: ''​sudo systemctl disable NetworkManager-wait-online.service''​     * Si vous n'​utilisez que des comptes locaux (et pas de comptes réseau), vous pouvez demander à systemd de ne pas attendre que le réseau soit disponible pour afficher la fenêtre de connnexion. Ça permet de gagner quelques secondes sur le démarrage: ''​sudo systemctl disable NetworkManager-wait-online.service''​
 +    * Si au démarrage vous avez un long message "​Scanning for Btrfs filesystems..."​ alors que vous n'​utilisez pas Btrfs, vous pouvez le désactiver:<​code>​sudo apt purge btrfs-tools
 +sudo update-initramfs -ukall</​code>​
  
   * **Isoler un logiciel** : Pour lancer une application en laquelle je n'ai pas confiance, en ne lui laissant **pas** accès à mon répertoire perso:   * **Isoler un logiciel** : Pour lancer une application en laquelle je n'ai pas confiance, en ne lui laissant **pas** accès à mon répertoire perso:
Ligne 380: Ligne 383:
  
   * **Voir les entrées/​sorties (accès disque)**:   * **Voir les entrées/​sorties (accès disque)**:
-    * Liste des processus ​actuellement en train de faire des I/O: ''​sudo iotop -o'' ​(Notez ​la différence entre 'Total disk write' et '​Actual disk write':​ Total correspond aux demandes d'​écriture effectuées par les applications (qui atterrissent alors dans le cache), et le '​Actual'​ qui correspond aux écritures réelles sur disque (cache vers disque).+    * Liste des processus ​qui font des des I/O: ''​sudo iotop -b -o | grep \%''​ 
 +    * Sans le //grep//, notez la différence entre 'Total disk write' et '​Actual disk write':​ Total correspond aux demandes d'​écriture effectuées par les applications (qui atterrissent alors dans le cache), et le '​Actual'​ qui correspond aux écritures réelles sur disque (cache vers disque).
     * En cas de gros blocage, pour voir les processus en sont en attente des I/O: <​code>​sudo watch -n 1 "(ps aux | awk '\$8 ~ /D/  { print \$0 }'​)"</​code>​     * En cas de gros blocage, pour voir les processus en sont en attente des I/O: <​code>​sudo watch -n 1 "(ps aux | awk '\$8 ~ /D/  { print \$0 }'​)"</​code>​
     * Si vous faites:<​code bash>​watch "egrep '​(Dirty|^Cached:​)'​ /​proc/​meminfo"</​code>​vous pouvez voir en temps reél:     * Si vous faites:<​code bash>​watch "egrep '​(Dirty|^Cached:​)'​ /​proc/​meminfo"</​code>​vous pouvez voir en temps reél:
Ligne 548: Ligne 552:
  
   * Récupérer l'​audio d'une vidéo YouTube en mp3:<​code>​youtube-dl --extract-audio --audio-format mp3 https://​www.youtube.com/​watch?​v=dQw4w9WgXcQ</​code>​   * Récupérer l'​audio d'une vidéo YouTube en mp3:<​code>​youtube-dl --extract-audio --audio-format mp3 https://​www.youtube.com/​watch?​v=dQw4w9WgXcQ</​code>​
 +
 +  * Si au démarrage vous préférez voir les logs de démarrage plutôt que le logo animé, modifiez le fichier ''/​etc/​default/​grub'':​
 +    * Changez la ligne <​code>​GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="​quiet splash"</​code>​
 +    * en: <​code>​GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT=""</​code>​
 +    * puis faites: ''​sudo update-grub''​
 +
 +  * Quel programme est en train de vous bouffer la bande passante ?
 +    * ''​sudo nethogs''​
 +
 +  * Couper automatiquement les applications de P2P si vous coupez votre VPN ou qu'il tombe:<​file bash surveillance-vpn.sh>#​!/​bin/​bash
 +echo "​Surveillance du VPN."
 +while true
 +do
 +  CHECKDATA=`ifconfig`
 +  if [[ $CHECKDATA == *'​tun0:'​* ]] ; then
 +      echo "​`date` : VPN ok. Attente 1 seconde."​
 +  else
 +      echo "​`date` : Le VPN est désactivé. Terminaison des logiciels de P2P."
 +      killall --signal SIGKILL --wait qbittorrent transmission-gtk amule
 +      echo "​Pressez ENTREE"​
 +      read
 +      exit 1
 +  fi
 +  sleep 1s
 +done</​file>​
 +
 +  * Trouver les machines sur une plage d'​IP:<​code>​nmap -sP 192.168.0.1-255</​code>​
 +
 +  * Vous avez un Raspberry Pi ? [[raspi3:​raspbian|cette page]] pourra vous être utile.
  
   * D'​autres astuces ? Voir [[mint_customization|cette page]].   * D'​autres astuces ? Voir [[mint_customization|cette page]].
linux-vrac.1554979422.txt.gz · Dernière modification: 2019/04/11 11:43 par sebsauvage